Etes-vous à la bonne place ?

Vous rappelez-vous de l’histoire du vilain petit canard ? Ce bébé cygne qui a été glissé par erreur dans une famille canard.

Ou même encore de l’histoire de Tarzan qui se sentait tellement différent des autres singes.

Ils ont vécu toute leur enfance très malheureux de ne pas être comme les autres.

Le vilain petit canard n’était pas un mauvais canard puisque c’était un cygne. Tarzan n’étais pas un mauvais singe puisque c’était un homme. S’ils avaient vécu tous deux parmi leurs semblables ils n’auraient certainement jamais eu ce genre de problèmes d’identité ! Car c’est bien de cela dont il s’agit.

Dans la vie c’est exactement la même chose. Dans notre société, il est très difficile de faire, de penser, d’être, autrement que ce que, fait, pense et est, le groupe auquel on appartient.

Pourtant nous savons que nous sommes tous plus ou moins différents et que c’est ce qui fait la richesse de notre monde. On comprend alors plus aisément pourquoi un certain type de comportement, d’environnement, convient mieux aux uns et pas aux autres.

Et vous, comment vous sentez-vous là où vous êtes ? Comment vous sentez-vous dans votre travail ?

Vous sentez-vous à l’aise avec la hiérarchie, le rythme et le fonctionnement que vous impose votre emploi de salarié ? Etes-vous heureux d’y aller tous les jours ?

Si votre réponse est oui, alors ne changez rien. Vous êtes dans un environnement qui vous est adapté.

Si vous ne vous sentez que moyennement épanoui, c’est certainement que, soit l’environnement, soit votre poste qui ne vous est pas bien adapté.

Pour les entrepreneurs dans l’âme, le mal-être est généralement bien plus profond que cela. Tout semble leur peser très lourdement sur le dos : la hiérarchie, les horaires, le travail qui leur est demandé, …

C’est comme s’ils étaient enfermés dans une toute petite boîte dans laquelle ils étouffaient, comme s’ils avaient endossé un costume trop étroit pour eux, comme s’ils avaient les pieds et poings liés, bref, les ressentis sont nombreux et variables d’une personne à l’autre mais le malaise est profond.

Beaucoup de ces personnes traînent également leur mal-être jusque dans leur vie personnelle : des parents ou des amis qui, en toute bienveillance, essaient de les dissuader de quitter leur boulot, un conjoint qui ne comprend pas pourquoi il ou elle a besoin de prendre des risques inutilement etc…

Bref, si vous vous sentez tiraillé, incompris par votre entourage, seul tout en étant entouré, c’est certainement que vous n’êtes pas à la bonne place.

La seule façon de vous sortir de ce ressenti pesant, c’est de vous poser les bonnes questions : quelle est la place que je souhaite, celle qui me rendra heureux(se) ? qui sont mes semblables ? comment faire pour me faire une place parmi eux ?

En cotoyant des personnes qui vous ressemblent et vous comprennent vous ne ressentez plus cette pesanteur. Vous vous sentez porté par le plaisir et le droit d’être qui vous êtes. Peut-être même trouverez-vous l’énergie et la force de faire ce que vous avez profondément envie de faire.

Trouver sa place n’est pas une tâche facile. C’est parfois l’affaire d’une vie. Cela nécessite d’être suffisamment à l’écoute de soi et de ses besoins. Cela demande également beaucoup de courage pour redonner une nouvelle direction à ses choix voire à sa vie. Chacun est libre d’engager ou non ces changements, en fonction de l’intensité avec laquelle il vit son mal-être.

Maintenant, laissez-moi un commentaire et partagez votre propre expérience ou ressenti. Dites-moi si vous pensez avoir trouvé ou non votre place. Merci !

Comprendre et assumer sa différence
Que les meilleurs gagnent !