Que les meilleurs gagnent !

Il y a quelques jours, je suis tombée par hasard sur un documentaire au  ton décalé qui m’a bien amusée et en même temps, ….

Ce documentaire racontait la vie des spermatozoïdes tels de véritables soldats fortement entraînés et disciplinés, partis à la conquête d’une forteresse, l’ovule.

Savez-vous qu’à chaque rapport sexuel 250 millions de spermatozoïdes sont propulsés et se lancent dans une frénétique
course contre la montre ? En effet, ils n’ont une espérance de vie que de 24h et ont pour mission de trouver et de pénétrer l’ovule (qu’ils n’ont d’ailleurs jamais vus et n’ont pas non plus de carte pour les guider) afin de donner la vie.

Ils doivent pour trouver la cible emprunter des rapides, gravir des montagnes et nager jusqu’à l’ovule. Une fois arrivés, ils doivent encore trouver un moyen pour pénétrer à l’intérieur de l’objet de leur convoitise. Inutile de vous dire que la très grande majorité
sera sacrifiée : il y a ceux qui se sont perdus en cours de route, ceux qui se sont fatigués, ceux qui se sont découragés, ceux qui si près du but n’ont pas trouvé la porte d’entrée, puis ceux qui sont arrivés trop tôt ou trop tard par rapport au moment de l’ovulation… A vrai dire, dans la majorité des cas, 100 % des spermatozoïdes seront morts sans avoir pu accomplir la mission qui leur était confiée !

Toute cette aventure, c’est ce qu’on appelle le miracle de la vie.

Pour ma part, cela me fait penser qu’à côté de ce miracle, il y a encore la belle aventure de la vie. Celle qui nous permet, cette fois-ci, lorsque nous échouons, de continuer à avancer, d’élaborer de nouvelles stratégies, de nous repositionner, d’apprendre et de grandir de nos expériences pour arriver finalement, un beau jour à toucher du doigt notre but suprême.

C’est une aventure durant laquelle les plus combatifs, les plus persévérants, peuvent s’améliorer de jour en jour pour combler leurs lacunes et accéder à leurs rêves : une belle entreprise, une jolie petite famille, un statut social plus respecté, une aisance financière qui fait pâlir de jalousie etc…Mais le but ultime et le plus beau n’est-il pas de nous accomplir nous-mêmes. Ne serait-ce pas là la plus belle œuvre de notre vie ?

Pourtant je vois toujours à mon grand étonnement, beaucoup trop de personnes qui se conduisent comme de simples spermatozoïdes piégés dans leur parcours : il y a ceux qui se sont perdus en cours de route, ceux qui se sont fatigués, ceux qui se sont découragés, ceux qui si près du but n’ont pas trouvé la porte d’entrée, puis ceux qui sont arrivés trop tôt ou trop tard … et qui, comme s’ils avaient gardé leur instinct de spermatozoïde, se laissent anéantir, écraser par les évènements, acceptent de se retrouver au fond d’un placard, noient leur « défaite » dans des activités futiles et toujours plus nombreuses et perdent de vue leur but ultime.

Non, nous ne sont pas des spermatozoïdes ; Nous avons tout l’espace de notre vie pour nous accomplir, pourquoi alors nous arrêter en cours de chemin, découragés par la simple difficulté du parcours ?

Comprendre et assumer sa différence
Comment trouver une idée d’entreprise